Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 13:57

mardi 22 mai 2007

Mademoiselle Alba dans le rôle du Chevalier d'Eon


Les marionnettes de Madame Forain


Les courtisanes du temple de Kâma-Déva


La revanche d'Eve


La princesse Jaune sur le Lapin Blanc


bienvenue au spectacle, entrez au théatre érotique de Coco Fronsac

Nymphes dénudées et messieurs en goguette.
Lucioles au ciel et blatte géante au tapis.
Chauve-souris au plafond et papillons moustachus.
Sommes-nous au théatre ou dans un bordel ?

Bobinard, bocard, bouge, bousin, boxon, claque, lupanar...
Bienvenue au spectacle, entrez au théatre érotique de Coco Fronsac !

Ici, les mites et les mythes s'entrecroisent.
Traînant au milieu de la scène, un lièvre démesuré fait bon dos aux séants qui l'entourent.
Devant nous, un juge auditionne de très près des demoiselles de petites vertus.
A votre gauche, une bonne soeur en flagrant délit de débauche.
Au loin, un perdreau perdu au milieu des volatiles.

Qui collez-vous ensemble Coco Fonsac ? D'où vous vient cette envie de faire coexister scènes de ménages et de ménageries ? Max Ernst et Georges Hugnet vous regardent. Déclinez votre identité dada girl

Prénom Coco por le charme et la belle personnalité de Coco Chanel
Nom Fronsac pour ce vin à la fois charnu et voluptueux.
Domiciliée en plein 1900, âge d'or des illustrés et des maisons de tolérance.

Vos oeuvres à la fois sont coquines et cocasses ! Tout colle vraiment bien. Bravo Coco Fronsac.

Eric Lorach
Allez voir la suite...http://lescollagesdecocofronsac.blogspot.com
Repost 0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 13:53

Allez voir la suite..

http://lesex-votosdecocofronsac.blogspot.com/                        


les ex-votos de Coco Fronsac

 

Comment décrire les Ex-votos  de Coco Fronsac ? Comment magnifier, et glorifier, tous ses personnages ? Une inteprétation contemporaine et revisitée des reliquaires du XIIIV, et XIXe siècle. Des biographies extrêmement  "pointues" mises en boîtes (hommage à Marcel Duchamp ?) pour les acteurs (trices) de son Panthéon d'artistes tous styles et époques confondues. 

Presque, obsessionnelle, Coco Fronsac, juxtapose et confronte les éléments qui, telles des offrandes, tendent à vénérer et adorer, ses idoles.

Un culte rendu à des êtres exceptionnels parfois tombés dans la spirale de l'oubli...

Allez voir la suite...     http://lesex-votosdecocofronsac.blogspot.com/

Repost 0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 13:49

Allez voir la suite...

http://leschamanesdecocofronsac.blogspot.com/

coco fronsac et un de ses chamanes  

 

 

coco fronsac et ses chamanes  

Tags :

Coco Fronsac et sontravail sur les chamanes  

Les gardiens du profane

Inspirations ethniques et beautés contemporaines. Traditions

chamaniques et impressions esthétiques. Où se placer pour les

admirer ? Tournons autour, disséquons l’oeuvre et laissons-nous

porter par la magie de ses créations.

De face, le spirituel domine

Par-delà les steppes, loin vers l’Asie, c’est en territoire sibérien que

nous convie Coco Fronsac. Là, le chamane règne. Guérisseur,

sorcier, prêtre, devin, médium ou possédé, cet être de chair et

d’esprit a la charge de maintenir l’harmonie entre le monde des

hommes et celui des âmes.

De ses attributs cosmiques et métaphysiques naît sa puissance

Bois de rennes, plumes d’oiseaux, fourrures de bêtes… il se pare du

gibier des hommes et accepte en échange d’être la proie des esprits

animaux. Oripeaux d’os, lames de métal, clochette et carapace de

tortue… c’est par le son, la capacité à entrer en résonance avec le

monde que s’ouvrent les portes du spirituel.

Là, le chamane peut s’envoler vers une autre réalité.

C’est un moment d’exaltation, de recueillement, pareil au nôtre

devant ces masques. Une vision fascinante, impressionnante,

difficile à soutenir… passons donc à l’envers.

De dos, la beauté prend le pas

L’oeuvre de Coco Fronsac rend hommage au sacré, mais enchante

aussi l’âme par la finesse des traits et l’harmonie générale qui s’en

dégage.

Tout part de la tête

Elle seule soutient le corps et le mouvement. Douce ou guerrière,

calme ou exaltée, on l’imagine vivante, prête à bouger à chaque

instant. Quelle force dans les émotions ressenties ! La matière est

simple : une boîte de bois, un matériau de récupération tel

qu’aimaient en utiliser Miro, Louise bourgeois ou Tinguely. Le travail

est délicat, inspiré : un mélange de rudesse et de quiétude, un

équilibre trouvé.

Le dos nous réserve une autre vision

Surprenant, épuré ou foisonnant, il offre une redécouverte, un visage

différent à la sculpture. Le style change. Marques de tampons et

motifs modernes contrastent totalement. L’ensemble est double, tel

un rite chamanique : composé, décomposé, recomposé. Alors

profane ou sacré ? Quelle importance… seule compte leur beauté

quasi-surnaturelle.

Éric Lorach

 

Repost 0
25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 13:43
Allez voir la suite sur...http://lesfillettesdecoco.blogspot.com



Modèles, vous dites ???

Sont-elles vraiment de petites filles modèles ???
Ne seraient-elles pas plus vicieuses que modèles ???
A en voir ce qu'elles font, il y a plus à parier que ce sont des fillettes perverses,
et débauchées, que de sages et charmantes donzelles...

Elles cachent bien leurs jeux, sous leurs airs angéliques.
Joues roses, cheveux blonds, robes en dentelles, manches ballons...
Auraient-elles croisé au détour d'un chemin les "Vivian Girl" d'Henry Darger ?
Se seraient-elles aventurées dans leurs royaumes de l'irréel ?

Tout y était pourtant pour faire un monde enchanteur; des fleurs géantes offrant leurs pollens à quelques butineurs, des animaux échappés de l'arche de Noé, un ciel sans nuages...des êtres de papier d'une époque révolue...

La saison de l'enfance est impénétrable.
Obscure

Seules ces petites filles "modèles" savent ce qu'elles font, nous non .

(Charles Honoré)










                    

             mauvaise aura
Repost 0

Présentation

  • : coco-fronsac
  •  coco-fronsac
  • : Et si la photo ne figeait pas l’instant ? Si elle n’était qu’un commencement, une épreuve ? Travail sur la matière, collage, découpage, colorisation ou juxtaposition… Coco Fronsac joue de notre vision du temps, de notre rapport à l’autre, pour mieux nous projeter dans une nouvelle réalité fluctuante, vivante, subjective… Eric Lorach
  • Contact

Recherche

Liens